Il y a tout juste une semaine, deux forcenés débarquaient mitraillettes à la main dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo, et tiraient à vue. Le choc.

Suivirent des rassemblements, spontanés le premier jour, un peu plus organisés le deuxième jour ; le troisième jour, prises d’otages, dont 4 morts en plus des terroristes ; le quatrième jour, premières manifestations en France ; le cinquième jour, gigantesque rassemblement à Paris et partout en France ; le sixième jour, les unes des journaux du monde entier saluent la marche du 11 janvier.

Et le septième jour, à l’ouverture des kiosques à journaux, du jamais vu : des queues interminables pour acquérir le tant attendu n°1178 du journal satirique. Les 700.000 exemplaires prévus pour le premier jour s’écoulent en quelques minutes. Il faudra revenir le lendemain, puis le surlendemain, jusqu’à épuisement des 7 millions d’exemplaires annoncés.

Il m’aura fallu une semaine pour publier un billet sur les tragiques événements qui se sont déroulés le 7 janvier. Ce billet sera tout en images, car c’est un medium que j’affectionne tout particulièrement. Pour la partie écrite, il existe déjà de très bons articles (nous y reviendrons dans un prochain billet, mais commencez par faire un tour sur le blog de l’ami Gravomane, en commençant par , puis ici, ici, encore ici et ).

 

Le 7 janvier

#JeSuisCharlie, place de la République le 7 janvier au soir

Veillée funèbre

#JeSuisCharlie, Je Suis Musulman

Le 8 janvier

#JeSuisCharlie, le 8 janvier

#JeSuisCharlie-0015319

#JeSuisCharlie-0015281

 

Le 11 janvier

#JeSuisCharlie-0015405

#JeSuisCharlie-1406

#JeSuisCharlie, JR

 

Le 14 janvier

Une de Charlie Hebdo du 14 janvier 2015